Campagne nationale de sensibilisation à la parentalité numérique pour un usage raisonné des écrans par les enfants

Publié le | Temps de lecture : 2 minutes

Les écrans sont désormais présents dans nos quotidiens et cela dès le plus jeune âge. En 2023, en France, 96 % des enfants possèdent ou utilisent au moins un équipement numérique, avec un risque réel de surexposition. En effet, en moyenne, ils y passent 1 h 19 par jour en semaine, et 2 h 07 les jours de week-end.*

En 2023, en France, 96 % des enfants possèdent ou utilisent au moins un équipement numérique, avec un risque réel de surexposition. En effet, en moyenne, ils y passent 1 h 19 par jour en semaine, et 2 h 07 les jours de week-end. * Dans le même temps, seulement 12 % des parents se déclarent sereins sur ce sujet et 6 parents sur 10 privilégient des mesures d’interdiction*, avec le sentiment de perdre le contrôle et de voir leur enfant le perdre aussi.

Face à ces constats, il est indispensable de sensibiliser les parents à l’importance d’un usage raisonné et raisonnable des écrans pour les enfants, mais aussi de mieux les accompagner dans cette parentalité numérique. Chaque génération a connu de nouveaux usages et a, de ce fait, dû créer de nouvelles règles et de nouvelles habitudes. Il en va de même pour les écrans, avec lesquels la majorité des parents d’aujourd’hui n’ont pas grandi. Premiers acteurs de l’éducation au numérique, ils doivent donc être sensibilisés au sujet afin de pouvoir mieux accompagner leurs enfants.

 

Le film de la campagne

Le film de la campagne met en scène un père qui apprend à sa fille à appréhender l’eau, à nager et à surfer à différents âges. Un parallèle entre l’immensité de l’océan et celui de l’univers numérique qui rappelle que si les écrans sont utiles, ludiques et éducatifs, ils représentent aussi des risques pour les enfants qui n’y seraient pas suffisamment préparés et accompagnés.


Vidéo 1 : un père et sa fille d'environ 3-4 ans

 Vidéo 2 : un grand-père et son petit-fils d'environ 11-12 ans

 Vidéo 3 : Une mère et sa fille adolescente d'environ 15-16 ans 

 

*Les chiffres cités sont issus d’une enquête Ipsos réalisée en janvier 2023 sur la parentalité numérique commanditée par le Gouvernement. Les résultats sont dévoilés ce mercredi 08 février.

Et aussi