La Cybersécurité est l’affaire de tous !

Du 2 au 31 octobre, c’est le Cybermoi/s, l’occasion de se mobiliser pour lutter contre la cybermalveillance.

Publié le | Temps de lecture : 3 minutes

Pour la 11e édition, cette opération pilotée par Cybermalveillance.gouv.fr a pour missions la sensibilisation, la prévention et l’assistance aux victimes d’acte de cybermalveillance. 

A l’occasion du lancement de cette opération au Campus Cyber à Paris, le 2 octobre prochain, la secrétaire d’Etat à l’Enfance, Charlotte Caubel présentera, aux côtés de Jean-Noël Barrot, ministre délégué chargé du Numérique, les dispositifs existants pour accompagner les parents et protéger les enfants sur Internet. 

En 2023, en France, 96 % des enfants possèdent ou utilisent au moins un équipement numérique, avec un risque réel de surexposition. En effet, en moyenne, ils y passent 1h19 par jour en semaine, et 2h07 les jours de week-end.

Dans le même temps, seulement 12 % des parents se déclarent sereins sur ce sujet et 6 parents sur 10 privilégient des mesures d’interdiction, avec le sentiment de perdre le contrôle et de voir leur enfant le perdre aussi. 

D’où l’importance, à l’occasion de ce Cybermoi/s 2023, de sensibiliser les familles et de devenir #CyberResponsable face à l’enjeu sociétal qu’est la cybersécurité.

Pour lire l’étude complète, rendez-vous sur :

Vous êtes parents ? 

Le site jeprotegemonenfant.gouv.fr est simple et pratique. Il centralise toutes les informations vous avez besoin pour mieux accompagner vos enfants face aux écrans et aux dangers d’internet. 

Deux rubriques sont là pour vous accompagner à la parentalité numérique : 

Pour en savoir plus sur la campagne gouvernementale, rendez-vous sur solidarités.gouv.fr/parentalité-numérique

Pour mieux lutter contre la cybermalveillance, des ressources existent :

Vous êtes victime ou témoin de cyberharcèlement ? 

Le 30 18, le numéro de protection des mineurs sur internet

Victime ou témoin d’une violence numérique sur internet ou de cyber-harcèlement, le 30 18 est un numéro d’écoute gratuit, anonyme et confidentiel. Il est accessible 6 jours sur 7, de 9 heures à 23 heures, par téléphone, par tchat en direct, via Messenger et WhatsApp et sur 3018.fr.

Une équipe dédiée, composée de psychologues, juristes et spécialistes des outils numériques te répond du lundi au samedi, de 9h00 et 23h00. Il peut même t’aider à faire supprimer du contenu sur les réseaux sociaux dont tu n’as pas autorisé la publication et qui relève d’un danger numérique.

Il est possible de télécharger l’application « 3018 » pour signaler toute situation de harcèlement. Elle est disponible sur Apple store et Google play.

Pour en savoir plus sur l’application, rendez-vous sur le site e-enfance.

Violence, harcèlement, cyberharcèlement, des numéros d’urgence existent.