Le Gouvernement lance une campagne de sensibilisation à la parentalité numérique pour promouvoir jeprotegemonenfant.gouv.fr

Publié le | Temps de lecture : 3 minutes

Jean-Christophe Combe, ministre des Solidarités, de l’Autonomie et des Personnes handicapées de France, Jean-Noël Barrot, ministre délégué chargé de la Transition numérique et des Télécommunications et Charlotte Caubel, secrétaire d’Etat auprès de la Première ministre, chargée de l’Enfance, révèlent aujourd’hui la campagne de communication destinée promouvoir la plateforme jeprotegemonenfant.gouv.fr

Si chaque parent a le réflexe d’apprendre à ses enfants à nager, à regarder avant de traverser et à se protéger, le même niveau de vigilance s’impose face aux écrans. C’est dans cet esprit qu’a été imaginée la campagne nationale de sensibilisation et de prévention, lancée ce jour, dans le cadre du 20ème anniversaire du Safer internet day (ou journée de l’internet plus sûr).

La campagne de communication vise à faire connaitre jeprotegemonenfant.gouv.fr, site web simple et pratique qui centralise toutes les informations dont les parents ont besoin pour mieux accompagner leurs enfants face aux écrans.

Cette plateforme, fruit de l’action commune des pouvoirs publics, d’associations familiales, de soutien à la parentalité, de protection de l’enfance et d’entreprises du numérique, permet de répondre à des questions comme « Comment installer et configurer le contrôle parental sur vos appareils et consoles ? », « Comment paramétrer le filtrage de certains contenus sur les réseaux sociaux ? » Comment activer un outil de limitation de temps d’écran » ?

Pendant un mois, sur le web, les réseaux sociaux et en télévision, plusieurs vidéos et vignettes sensibiliseront les parents et les enfants à l’importance d’un usage raisonné des écrans.

De plus, dans le cadre de cette nouvelle campagne et avec pour objectif de bénéficier de données récentes sur des pratiques qui ne cessent d’évoluer, le Gouvernement, avec l’institut Ipsos, s’est intéressé, dans une étude, aux perceptions, aux difficultés rencontrées et aux solutions recherchées par les parents quant aux usages des écrans par leurs enfants.


Extraits de l’étude :

En 2023, en France, 96 % des enfants possèdent ou utilisent au moins un équipement numérique, avec un risque réel de surexposition. En effet, en moyenne, ils y passent 1 h 19 par jour en semaine, et 2 h 07 les jours de week-end.

Dans le même temps, seulement 12 % des parents se déclarent sereins sur ce sujet et 6 parents sur 10 privilégient des mesures d’interdiction, avec le sentiment de perdre le contrôle et de voir leur enfant le perdre aussi.

Retrouvez les résultats complets de cette étude dans le dossier de presse : Campagne nationale de sensibilisation à la parentalité numérique – jeprotegemonenfant.gouv.fr

Enfin, en marge des 20 ans du Safer Internet Day, Jean-Noël Barrot et Charlotte Caubel ont également tenu, à Bercy, le 07 février, un Conseil National de la Refondation dédiée à la protection en ligne des mineurs.

A cette occasion, ils ont rencontré une centaine de jeunes pour échanger sur leurs questions quant à la régulation des contenus présents en ligne. Des représentants des différentes plateformes numériques étaient présents pour expliquer leur fonctionnement et leurs innovations pour améliorer la modération et proposer des contenus adaptés aux attentes des utilisateurs.


Contacts presse :

Cabinet de Jean-Christophe Combe : sec.presse.cabsolidarites@social.gouv.fr

Cabinet de Jean-Noël Barrot : presse@numerique.gouv.fr

Cabinet de Charlotte Caubel : presse.enfance@pm.gouv.fr

Et aussi