Ce site est en cours de construction.

[Klee patch] suppression bandeau enfance

Le gouvernement lance une campagne nationale de sensibilisation aux numéros d’aide pour les enfants victimes de violences

Publié le 03/10/2022 Temps de lecture : 3 minutes
image d'illustration

En France, on estime qu’au moins :

  • 160 000 enfants sont victimes de violences sexuelles chaque année ;
  • 1 enfant meurt dans son contexte intrafamilial tous les cinq jours ;
  • 1 enfant sur 10 est victime de harcèlement scolaire ;
  • 1 enfant sur 5 a déjà été victime de harcèlement en ligne.

Une part encore trop importante de ces violences faites aux enfants reste encore tue. Pour prévenir et lutter contre toutes ces formes de violences à l’encontre d’un enfant, Charlotte Caubel, Secrétaire d’Etat auprès de la Première ministre, chargée de l’Enfance, en lien avec Pap Ndiaye, Ministre de l’Education nationale et de la Jeunesse, lance ce jour une campagne pour promouvoir les numéros d’aide : le 119 ; le 3018 et le 3020.

Une campagne pour remettre en visibilité les 3 numéros d’aide (119, 3018, 3020)

Cette campagne s’adresse tant aux victimes qu’aux témoins – enfants comme adultes – d’une agression, de harcèlement, ou de violences, qu’elles soient physiques, psychologiques ou sexuelles. Elle vise à remettre en visibilité les numéros suivants :

  • 119 : numéro national dédié à la prévention et à la protection des enfants en danger ou en risque de l'être1
  • 3018 : numéro dédié aux enfants victimes de cyber-harcèlement2
  • 3020 : numéro dédié aux enfants victimes de harcèlement scolaire3

Une campagne destinée à tous les publics, victimes et témoins

De manière à toucher tous les publics, de toutes les tranches d’âge, la campagne sera multicanale et déployée :

  • à l’école, à travers :
    • La diffusion d’affiches dans les établissements scolaires (primaires, collèges et lycées) ;
    • La mise en ligne de ces mêmes affiches sur les espaces numériques de travail.

L’école est en effet un lieu majeur de prévention et de détection des jeunes en difficulté.


Traduction textuelle de l'affiche ci-dessus : 

Agressions, harcèlement, violences ? Tu as besoin d’aide ? Victime ou témoin, il y a toujours un numéro pour t’aider.

  • Tu as besoin d’aide à la maison tu peux appeler le 119
  • Tu as besoin d’aide sur les réseaux tu peux appeler le 30 18
  • Tu as besoin d’aide à l’école tu peux appeler le 30 20

N’hésite pas à en parler à un adulte ou à appeler ces numéros. Au bout du fil, il y aura toujours une personne de confiance pour t’écouter, t’aider et te conseiller de façon anonyme, gratuite et confidentielle.


 

  • sur les réseaux sociaux, à travers des témoignages d’enfants ayant vécu des situations de harcèlement scolaire, de cyber-harcèlement et celui d’un écoutant de la plateforme téléphonique 119 destinée aux enfants victimes ou témoins de maltraitances. Cette campagne réalisée en partenariat avec Konbini s’intitule « à voix haute » et sera diffusée pendant 3 semaines, sur Tiktok, Snapchat et Instagram.
Capture d'écran des vidéos Konbini d'Anne-Liz, d'Elian et de Cyril

L’objectif de la campagne est double : il s’agit à la fois d’informer les enfants et leur entourage de l’existence de numéros pour tout type de violences mais aussi de rappeler aux enfants victimes ou témoins de violences, l’importance d’en parler à un adulte.


Contacts presse Service presse de Pap N’Diaye

Ministre de l’Education nationale et de la jeunesse

spresse@education.gouv.fr / 01 55 55 30 10

Service presse de Charlotte Caubel

Secrétariat d’Etat auprès de la Première ministre, chargé de l’Enfance

presse.enfance@pm.gouv.fr / 01 42 75 74 38


[1] numéro géré par le Groupement d’intérêt public Enfance en Danger (GIPED) : gratuit, confidentiel, joignable 24h/24, 7jours/7. Un tchat est également disponible pour les jeunes de moins de 21 ans 7j/7 sur www.allo119.gouv.fr

[2] numéro géré par l’association e-enfance : e-enfance.org (appel gratuit, anonyme et confidentiel, (joignable du lundi au vendredi de 9h à 20h, et le samedi de 9h à 18h)

[3] numéro géré par l’Education nationale en lien avec l’association Ecole des parents et des éducateurs (EPE) : www.education.gouv.fr/non-au-harcelement (joignable du lundi au vendredi de 9h à 20h, et le samedi de 9h à 18h).