Charlotte Caubel présente ses vœux pour l'année 2023

Publié le | Temps de lecture : 3 minutes

Discours de Charlotte Caubel, qui présente ses vœux pour l'année 2023

 

Seul le prononcé fait foi. 

 

Chères toutes, chers tous,

En ce début d’année 2023, je souhaite revenir sur l’année qui vient de s’achever.

En 2022, il est enfin devenu évident que l’enfance devait être l’affaire de tous, et devait mobiliser tous les acteurs - l’Etat, les collectivités territoriales, les associations, et plus largement tous les adultes.

L’année a débuté avec l’adoption de la Loi relative à la protection des enfants. Cette loi vise à mieux coordonner les acteurs pour mieux protéger et prendre en charge nos enfants.

Puis le Président de la République a indiqué vouloir faire de l’enfance une priorité de ce quinquennat.

Pour le gouvernement, cela s’est traduit par :

  • Le rattachement du Secrétariat d’Etat à l’enfance auprès de la Première ministre ;
  • Et le lancement du premier comité interministériel à l’enfance qui a permis de présenter à la Première ministre l’ensemble des politiques menées en faveur de nos enfants, et de déterminer les actions prioritaires.

A l’assemblée Nationale la présidente et les députés ont décidé :

  • La création de la première délégation transpartisane aux droits de l’enfant, qui est déjà un lieu riche d’échanges sur les nombreuses politiques prises en faveur des droits des enfants.

Enfin, un travail de concertation approfondi a permis la naissance le 1er janvier de France Enfance Protégée. Cela témoigne d’une grande volonté des acteurs de faire mieux et plus pour la protection de nos enfants.

En effet, ce Groupement d’Intérêt public qui associe l’État, dans toute sa diversité – les solidarités, la justice, l’éducation nationale, l’intérieur, la santé, les affaires étrangères – mais aussi les présidents de conseils départementaux, et les représentants du secteur associatif. Il sera le lieu d’études, de recherches, de rélexions, de stratégies, d’actions concrètes au bénéfice des enfants protégés.

Tout est mis en œuvre pour que 2023 soit une année pour nos enfants. Nous avons tous le même objectif : conduire une politique de l’enfance plus ambitieuse, mieux coordonnée, à l’échelle nationale mais aussi dans les territoires. N’ayons pas peur – nous tous adultes – d’être à hauteur d’enfants, à la hauteur de nos enfants :

  • A la hauteur de nos enfants les plus vulnérables, que nous devons mieux accueillir et protéger, en particulier nos enfants victimes de violences – encore trop nombreux dans notre pays, encore trop souvent victimes des silences des adultes.
  • Soyons à la hauteur de tous nos enfants et nos jeunes, en leur donnant les mêmes chances dès leur naissance. Cela passe par une meilleure garantie d’accès au logement, aux soins, à l’emploi et à un environnement numérique plus sûr. 

Assurer à tous les enfants un environnement protecteur et bienveillant, et leur garantir un avenir serein, telle est notre mission. Telle est notre responsabilité collective. Car c’est dans l’insouciance que l’enfant protégé construit l’adulte serein et protecteur de demain.

Je nous souhaite qu’en 2023, l’enfance soit toujours avec nous, dans nos réflexions, dans nos décisions, dans nos actions.

Je vous souhaite à toutes et tous, ainsi qu’à vos proches, une très belle année 2023.