Le travail engagé par la CIIVISE se poursuit : le Gouvernement présente la nouvelle feuille de route et la nouvelle équipe

Publié le | Temps de lecture : 3 minutes

Créée par le Président de la République en 2021 pour une durée initiale de deux ans, la Commission Indépendante sur l'Inceste et les Violences Sexuelles faites aux Enfants (CIIVISE) travaille depuis trois ans aux côtés du Gouvernement pour lutter contre toutes les formes de violences sexuelles faites aux enfants. 

La CIIVISE a établi un rapport riche de 82 préconisations, qui nourrira l’action des pouvoirs publics dans les prochaines années. Le Gouvernement fait déjà siennes quarante des quatre-vingt-deux recommandations de la commission. Vingt-cinq autres ont retenu l’attention du Gouvernement mais nécessitent un complément d’expertise, pour préciser leur impact et leurs modalités de mise en œuvre. A cet effet, le Gouvernement nomme une mission d’appui inter-inspections qui rendra ses conclusions d’ici mars 2024.

Ce rapport marque le terme d’une première étape essentielle, qui a permis de lever le voile sur l’ampleur des violences sexuelles imposées aux enfants, en particulier l’inceste. Il doit ouvrir la voie à de nouvelles actions concrètes pour, aujourd’hui et demain, encore plus protéger les enfants, et mieux prendre en charge ceux qui sont victimes.

La CIIVISE, dotée d’une nouvelle feuille de route et d’une nouvelle organisation, appuiera le Gouvernement pour lutter contre les violences sexuelles faites aux enfants, former les professionnels au contact des enfants aux gestes les plus protecteurs, mettre en œuvre les recommandations retenues, et améliorer encore la prise en charge des mineurs victimes, y compris ceux victimes de leurs pairs, de prostitution ou de pédocriminalité en ligne. La commission prêtera une attention toute particulière aux enfants en situation de handicap.

Pour ouvrir cette nouvelle page, le Gouvernement a choisi de confier la présidence de cette commission au format renouvelé à M. Sébastien Boueilh, et la vice-présidence à Mme Caroline Rey-Salmon :

  • M. Sébastien Boueilh, défenseur engagé des droits des enfants, est un acteur clé de la sensibilisation aux abus sexuels dans le sport. Il est le président de l’association Colosse aux pieds d’argile. Son engagement en faveur des jeunes victimes d'abus sexuels et son travail avec des organisations de protection de l'enfance témoignent de sa détermination à combattre ces fléaux. Membre de la première CIIVISE, il veillera à assurer la continuité entre les deux commissions.
  • Mme Caroline Rey-Salmon, médecin légiste renommée et engagée, apporte une expertise précieuse en matière d'identification et de traitement des violences sexuelles faites aux enfants.

Le Gouvernement salue l’engagement sans faille et le travail remarquable d’Edouard Durand et de Nathalie Mathieu à la tête de la CIIVISE depuis sa création. Il remercie l’ensemble des commissaires pour leur contribution au travail coordonné par les deux co-présidents.

Le Gouvernement est déterminé à poursuivre le combat contre les violences sexuelles faites aux enfants, afin d'assurer un avenir plus sûr à tous les enfants de notre pays. La secrétaire d’Etat chargée de l’enfance rendra compte devant le Parlement, en particulier auprès de la délégation aux droits des enfants de l’Assemblée nationale de la mise en œuvre des recommandations de la CIIVISE.